Alimentation Naturopathie Aix-en-Provence Marseille

8 CLEFS POUR UNE ALIMENTATION ANTI-INFLAMMATOIRE

Une inflammation chronique non résolue est à l’origine de nombreuses pathologies : maladies inflammatoires intestinales, maladies auto-immunes, dépression… Adopter une alimentation anti-inflammatoire est la 1ère étape pour vous aider à reprendre votre santé en main ! Quelques clefs de base conseillées en naturopathie…

1. La 1ère clef et non des moindres : prenez soin de votre système digestif !

Sans une digestion et un microbiote optimaux, les changements alimentaires que vous mettrez en place seront probablement effectués en vain…

Quelques astuces à mettre en place pour prendre soin de votre digestion :

  • Prenez le temps de manger…et de mastiquer : la 1ère étape de votre digestion s’effectue dans la bouche. A minima, 15 à 20 mastications par bouchée (et oui…prenons le temps de nous nourrir !)
  • Alimentez-vous dans un environnement calme, sans stress, sans stimuli autre que social : en famille, avec vos amis, vos collègues de travail, votre entourage…ou seul sans écran !
  • Facilitez votre digestion en associant les protéines avec des légumes ou les céréales (riz, quinoa, pâtes au blé…) aux légumes !

Et si des troubles digestifs sont présents chez vous (ballonnements, gaz, maux de ventre…), n’hésitez pas à consulter avant de changer votre alimentation afin de la personnaliser à votre problématique !

2. S’alimenter en couleur !

Pensez à consommer chaque jour des fruits (fruits rouges, baies, agrumes, ananas, kiwi, prune, raisin…) et des légumes colorés (betterave, carotte, poivron, famille des courges…).

 

La famille des choux (chou, chou-fleur, brocolis…) permet, quant à elle, de rétablir votre équilibre hormonal. Intéressant donc de se réconcilier avec cette famille !

 

On n’oublie pas cependant tous les autres aliments composant la famille des légumes et notamment les légumes verts (cresson, épinard cru…), l’artichaut, l’asperge, les pommes de terre et patates douces, l’avocat : également incontournables en tant que pourvoyeurs de fibres, riches en polyphénols ou tout simplement en minéraux.

 

Si vous n’avez pas de troubles digestifs, la consommation d’oignons rouges, d’oignons et d’ail peut être très intéressante, ces aliments étant riche en quercitine, véritable protection cardiovasculaire.

Alimentation Naturopathie Aix-en-Provence Marseille

3. Consommez des épices !

De nombreuses épices font parties des aliments permettant de moduler l’activité inflammatoire : le curcuma et le gingembre sont à intégrer autant que possible dans votre assiette.

A cela, vous pouvez ajouter d’autres épices intéressantes telles que la cannelle ou encore le curry. Mais aussi des herbes aromatiques et autres condiments (thym, persil…).

4. Variez vos huiles !

Consommer de l’huile d’olive vierge en 1ère pression à froid, c’est bien. Varier ses huiles régulièrement, c’est encore mieux.

Intégrer des huiles riches en omégas 3 permettra à votre corps de fabriquer plus de médiateurs pour contrer votre inflammation !

Au quotidien, ces huiles doivent être consommées à froid sur vos crudités, sur vos salades ou vos légumes post cuisson. Mais également conservées au frais après ouverture. Certaines nécessitent même d’être consommées dans les 1 à 3 mois.

5. Ajoutez des noix et des graines !

Non, les naturopathes ne consomment pas que des graines… 😉

Mais certaines sont cependant très intéressantes de manière générale et encore plus dans le cadre d’une alimentation anti-inflammatoire.

2 noix du Brésil par jour (en s’assurant qu’elles conservent leurs peaux marrons au moment de les consommer) vous permettront d’avoir les apports quotidiens suffisants en sélénium et lutter ainsi contre le stress oxydatif lié à l’inflammation.

Pensez également à introduire des graines de courge à saupoudrer sur vos plats directement : riches en zinc, elles contribueront, entres autres, à réparer et maintenir la perméabilité de votre paroi intestinale (pour en savoir plus sur la perméabilité : rendez-vous ici).

6. Le défi végétalien !

La mise en place d’une journée 100% végétale a l’avantage de permettre une diminution de produits animaux à tendance pro-inflammatoires. Nous consommons souvent ces produits animaux en excès, au détriment d’une alimentation végétale très intéressante. Alors pourquoi ne pas tester 1 repas ou 1 journée 100% veggie ?

Le principe : on oublie viande, poisson, fruits de mer, produits laitiers et ses dérivés (beurre, crème fraiche, yaourt) et œufs ! Et on réapprend à cuisiner légumes et légumineuses, grands fournisseurs d’antioxydants !

7. Pensez hydratation !

Et parce qu’on l’oublie trop souvent : une hydratation suffisante au quotidien permettra à votre corps d’assurer ses fonctions d’élimination. Un apport minimal d’1,5 litres sera à prévoir en fonction des conditions climatiques, de votre activité physique mais aussi de votre corps (poids, âge…).

8. Et…ne pas oublier le plaisir de manger !

Vous aimez le chocolat ? Eh bien, conservez-le dans votre quotidien (de manière raisonnable 😉). Du chocolat noir riche en magnésium aidera votre corps dans le processus de résolution de l’inflammation et contribuera à la production de ce que l’on nomme les prostaglandines anti-inflammatoires qui réguleront votre inflammation.

Si vous souhaitez vous faire accompagner vers une alimentation plus saine, n’hésitez pas à me contacter pour une consultation de nutrition sur Aix-en-Provence à la Torse, sur Marseille à proximité du Prado ou même en visio à distance !

Julie LEPLAE, Naturopathe et Consultante en Nutrition à Aix-en-Provence (13100) et Marseille (13008)