Candidose Naturopathie Marseille Aix-en-Provence

CANDIDOSE : FAUT-IL REELLEMENT LA COMBATTRE ?

De plus en plus de personnes sont touchées par des mycoses à répétition, des troubles digestifs, une fatigue chronique…Et si c’était une candidose ? Zoom sur la candidose sous l’angle de la naturopathie !

Une candidose, des Candida !

Le Candida est un micro-organisme, et plus précisément un champignon microscopique, naturellement présent dans notre organisme. Il n’existe pas moins de 35 espèces de Candida. Mais celui que l’on cite le plus souvent reste aujourd’hui le Candida Albicans.

On parlera de candidose lorsque le Candida (et notamment le Candida Albicans) prolifère au sein de notre organisme (on dira même que le champignon devient « opportuniste », profitant d’un déséquilibre pour se développer !).

Car oui, un déséquilibre (très souvent digestif…mais pas que !) doit être présent pour provoquer la prolifération du Candida et donc la candidose.

Lorsque notre flore intestinale est de qualité, le Candida reste présent naturellement dans votre corps, mais attention il est capable de se multiplier à l’excès si les conditions y sont propices !

« Et si je me multiplie, que se passe-t-il ? », vous dit-il…
« Eh bien… je vous envahis ! »

Créant au passage des mycoses de tous types, provoquant une perméabilité de votre intestin et une inflammation de bas grade dans tout votre organisme !

« De quoi je me nourris ? »
« Eh bien…de sucre que je vais transformer en alcool et utiliser pour sécréter tout un tas de toxines »

…Sympa l’invité !

D’ailleurs, il est important de noter à ce stade que certaines toxines (comme l’acétaldéhyde) sont parfois responsables d’un défaut de production de nos neurotransmetteurs (et notamment de notre dopamine, hormone booster favorisant notre motivation !). C’est souvent pour cette raison que vous êtes démotivé.es, fatigué.es, sans énergie, si vous êtes l’heureux porteur ou porteuse d’une candidose !

Outre la fatigue chronique et les troubles nerveux (anxiété, sommeil léger, irritabilité, brouillard mental…), de nombreux signes non spécifiques se retrouvent régulièrement en consultation : mycoses à répétition (mycoses digestives dont buccales avec le fameux muguet, mycoses vaginales ou péniennes, mycoses cutanées), troubles digestifs (ballonnements, gaz, reflux…), pulsions vers le sucré, système immunitaire affaibli (infections ORL, allergies…), troubles cutanés (dermatite…), perte ou prise de poids non expliquée, migraines

Un tableau fort sympathique…mais, attention, cela ne signifie pas qu’il faut entrer en guerre contre cet « ennemi »

Et si le Candida nous était utile ? : quelle vision en naturopathie ?

Le Candida n’a, en effet, pas que des inconvénients

Naturellement présent au sein de notre microbiote, c’est un véritable soutien de l’organisme dans la lutte contre les toxiques et notamment contre les métaux lourds qu’il se chargera d’éliminer de la circulation en les « emprisonnant ».

En cas d’émonctoires affaiblis (nos portes de sortie nous permettant d’éliminer nos déchets : foie, intestin, peau, poumons, reins), le Candida devient alors véritablement l’éboueur de notre corps lorsque celui-ci ne parvient plus à éliminer naturellement nos déchets.

La prolifération du Candida conduisant à une candidose n’arrive donc pas par hasard : la candidose n’est que le reflet de déséquilibres présents au sein de l’organisme, déséquilibres qu’il faudra trouver et traiter en priorité.

Comme toujours en naturopathie, il est important de déterminer la ou les cause(s) menant à cette prolifération.

Candidose Naturopathie Aix-en-Provence Marseille

Quelles causes à une candidose ?

Tout déséquilibre menant à une prolifération du Candida peut être causé par :

  • Une alimentation riche en sucres (glucides en excès et plus particulièrement des sucres raffinés en excès), mais aussi une alimentation transformée, trop industrielle, riche en pesticides et métaux lourds
  • Certains traitements médicamenteux utilisés en excès (et notamment les antibiotiques qui, en éradiquant l’ensemble des bactéries, vont faire la place aux micro-organismes pathogènes)
  • Une exposition aux métaux lourds et aux pesticides (alimentation, eau de boisson, compléments et médicaments, vaccins, environnement de vie et de travail…)
  • Le stress (encore et toujours…) qui encouragera la sécrétion de cortisol, hormone hyperglycémiante (c’est-à-dire qu’elle élève le taux de sucres dans le sang, sucres dont va se nourrir avec envie notre Candida !)
  • Une digestion incomplète passant par une mauvaise mastication, des troubles digestifs, de la constipation, une hypochlorhydrie… liée ou non à un ralentissement thyroïdien
  • Etc.

Comment accompagner la candidose en naturopathie ?

Le Candida ne représente donc pas nécessairement l’ennemi à abattreBannissez donc tous les régimes anti-candida que l’on voit trop souvent et qui peuvent, nutritionnellement parlant, causer de belles carences voire même parfois des troubles alimentaires en éliminant drastiquement de nombreuses catégories d’aliments…

L’objectif = ne pas combattre le Candida mais restaurer l’équilibre !

 

« Ok, mais comment on fait ? »
« Bien se nourrir et bien éliminer ! »

 

Cela passera par la nourriture apportée à votre corps et l’environnement dans lequel vos repas seront pris (alimentation saine, mastication, temps dédié au repas…), mais aussi par s’assurer que votre organisme élimine correctement (combattre les troubles digestifs, la constipation…)

 

Quelques pistes pour vous aider à lancer tout ce processus :

Préserver et rétablir votre microbiote en intégrant notamment des fibres (légumes et fruits +++) pour nourrir vos bonnes bactéries, voire des aliments lactofermentés et des probiotiques à adapter en fonction de votre capacité à digérer et à intégrer très progressivement

– De manière globale, mettre en place une alimentation saine et de qualité (objectif = se faire plaisir avec des aliments qualitatifs et non raffinés). On limite donc au maximum les sucres simples (sucreries, bonbons…), le pain blanc, les céréales blanches raffinées…

Soutenir son foie qui va être, entres autres, chargé d’éliminer les toxines libérées par le Candida

– Entamer un nettoyage des intestins (aloe vera, psyllium, charbon végétal…) puis réparer la muqueuse intestinale en cas d’hyperperméabilité (glutamine ou plantes anti-inflammatoires telles que le curcuma, la mélisse…)

Soutenir son système nerveux en cas de stress, de surmenage, d’anxiété via différentes techniques à tester et à adapter à vos envies (respiration, activité physique, massage, plantes adaptogènes…)

 

Comme vous pouvez le noter, l’emploi d’antifongiques (y compris des antifongiques naturels) ne fait pas partie de mon protocole de base et ne sont surtout pas forcément nécessaires ! Si besoin, ils peuvent intégrer sous forme alimentaire en fonction de votre évolution (ail, huile de coco, chlorophylle…).

Et n’oublions pas, si besoin en parallèle, de soulager les conséquences liées à une prolifération du Candida (fatigue, allergie, état inflammatoire…).

 

Si vous souhaitez vous faire accompagner pour soulager votre candidose chronique, n’hésitez pas à me contacter pour une consultation de naturopathie sur Aix-en-Provence à la Torse, sur Marseille à proximité du Prado ou même en visio à distance dans toute la France !

Julie LEPLAE, Naturopathe pour la candidose à Aix-en-Provence (13100) et Marseille (13008)